Loading...
Semences fermières & Triage à façon2019-04-11T11:15:21+02:00

Économisez jusqu’à 50% sur votre poste semences

RÉSERVEZ EN LIGNE

Pourquoi choisir les semences fermières

Les semences de ferme ou semences fermières sont les graines récoltées à partir de semences sélectionnées par l’industrie semencière mais multipliées par l’agriculteur à la ferme par soucis d’économie et d’indépendance.
Les semences fermières représentent à ce jour près de 50% du marché national des semences. Les agriculteurs ont recours soit à leur propre savoir-faire soit à des trieurs à façon (TAF). Cet engouement progresse d’année en année et suscite un fort intérêt auprès du monde agricole.
Si cette pratique suscite autant d’intérêt auprès des agriculteurs français, c’est aussi par ce qu’elle semble être en phase avec les défis agricoles de notre temps, et qu’elle permet d’allier technicité, productivité et rentabilité.

Personne dans la profession ne le cache !
L’intérêt est avant tout financier mais présente bon nombre d’autres avantages non négligeables.

Le coût, un argument de poids

Utiliser des semences fermières permet de réaliser une économie pouvant atteindre jusqu’à 50% sur le poste semences , même en incluant le coût de la COV (Contribution Volontaire Obligatoire)

Consultez également le tableau comparatif des coûts des semences

La sécurité et la liberté de choix

Les semences fermières permettent de disposer de la variété en temps et en heure dont nous avons besoin, et ce dans le produit de traitement de son choix.
En 2007 par exemple, lors de la pénurie d’approvisionnement du marché, produire ses semences fermières s’est révélé être un atout crucial. En effet, disposer de quantités de semences nécessaires à son assolement a sans aucun doute, fait la différence dans un grand nombre d’exploitations.

Une traçabilité augmentée

Produire ses propres semences est un atout majeur dans la quête de traçabilité. En effet, l’agriculteur connaît la parcelle et les intrants appliqués sur la parcelle.

Une adaptabilité des traitement par rapport aux volumes à traiter

Bien loin de ces considérations industrielles, les semences fermières permettent à l’inverse d’utiliser les produits de traitement dont l’agriculteur a vraiment besoin pour son assolement en justes quantités.

La pratique industrielle à demi-mots
Dans une logique purement économique, les industriels limitent leur fréquence de rotation des produits phytosanitaires en cours de procès sur les gros volumes à traiter. Ils auront plutôt tendance à ne proposer qu’un seul produit de traitement pour une même variété. Dans une logique plus commerciale, il est bien plus rentable de favoriser les produits haut de gamme tels que les insecticides.

Un atout écologique

Un des autres atouts des semences fermières, souvent peu mis en avant, est d’être un acteur favorable à l’environnement. Tout d’abord, elle permet de réduire l’empreinte carbone due à la logistique et aux transports des semences grâce à l’unité de lieu. Par exemple, ceci évite donc à une semence d’être récolté dans le Tarn et Garonne, triée et traitée dans le Gard, distribuée dans l’Hérault et semée dans l’Aude. 

Pourquoi choisir le triage à façon

Le triage à façon consiste à faire appel à un prestataire, afin de réaliser ses semences fermières.
Ce dernier dispose de station de triage mobiles et se déplace de fermes en fermes, afin de proposer un service de triage et de traitement des semences dans le but d’obtenir
une semence fermière de qualité équivalente à des semences certifiées.
Ce procédé est réalisé de manière industrielle depuis une trentaine d’année, et démontre aujourd’hui plus que jamais, plusieurs avantages et intérêts face aux semences certifiées,
mais aussi face aux semences fermières réalisées par les agriculteurs eux-mêmes.

Les + qualitatifs des semences

Les trieurs à façon professionnels disposent de machines à la fois performantes en terme de qualité de semences, mais également au point de vue rapidité d’exécution : les machines permettent de réaliser de 6 à 20 tonnes/heure en fonction des tailles des chantiers.
En effet, ces dernières disposent de possibilité de réglages au niveau des grilles, des ventilations, des vitesses de rotations des trieurs, des pompes produits et des enrobeuses, permettant de sortir des semences d’aussi belle qualité que des semences 
certifiées.
Face aux défis de l’agriculture moderne, obligeant une précision de semis et de 
dosage précis des produits phytosanitaires, l’appel à un trieur à façon reste une valeur sûre. La qualité de réglage de machine et 
le dosage des produits peut s’avérer délicat à gérer soi-même.
De plus, faire appel à trieur à façon professionnel disposant de trieurs performants, permettra de supprimer les bromes, grains fusariés, et le vulpin.

Les + environnementaux et réglementaires

Les semences fermières marquent des points face aux semences certifiées au niveau de l’empreinte carbone et de l’utilisation des produits phytosanitaires adaptés aux problématiques parcellaires réelles de chaque agriculteur (cf. les semences fermières). Néanmoins, ces atouts peuvent être balayés par un mauvais dosage des produits de traitement en ferme, et par l’obligation de destruction du reste de produit.
De plus avec la pression réglementaire sur l’utilisation des produits aux bonnes doses, dans de bonnes conditions et sur la gestion des emballages vides, réaliser ses semences fermières à la ferme peut devenir une charge supplémentaire.
Enfin, il est à préciser que la réglementation sur les poussières va devenir obligatoire et qu’il ne faudra pas dépasser un certain seuil de poussières sur les semences traitées.
Aux vues de ces contraintes, les trieurs à façon professionnels permettent de ne pas avoir à se soucier des emballages, des risques supplémentaires liés à la manipulation des produits et de sur ou sous dosages.

Les + économiques

De prime abord, il semblerait que les semences fermières réalisées par les agriculteurs eux-mêmes soient les plus compétitives.
Toutefois, si nous tenons compte du reliquat des produits de traitement de semences, ainsi que la perte de rendement due à des restes de brome, vulpin et grains fusariés, le produit net des charges de semences reste en faveur du triage à façon.

Les + conseil

Les TAF professionnels sont formés aux problématiques des agriculteurs. Ils connaissent les produits TS, ils orientent et conseillent les agriculteurs sur les produits à appliquer en fonction des problématiques qu’ils rencontrent.

Le + santé

Faire appel à un TAF évite la manipulation des produits TS par l’agriculteur qui confie cette tâche aux professionnels.

INFOS PRATIQUES

La semence de ferme : la garantie d’origine

La semence de ferme, c’est un circuit court qui offre une bonne traçabilité documentaire :
 > Photocopiez la facture d’achat des semences et enregistrez, sur une copie, le résultat de la vérification des sacs de semences commerciales (constatations des anomalies visuelles, sac percé, présence de graines étrangères, absence d’étiquettes sur certains sacs, conformité de la variété par rapport à la commande, etc.).
 > Agrafez les étiquettes des semences-mères achetées à cette copie de la facture d’achat ou au bon de livraison.
> Conservez dans le même dossier la fiche de travail de votre trieurs à façon.
> Vérifiez et épurez vos cultures à l’épiaison ou à la floraison.
> Conservez un échantillon de vos semences de ferme.
> Repérez la semence de ferme dans la parcelle culturale en dessinant un plan de repérage.

Un atout écologique

Un des autres atouts des semences fermières, souvent peu mis en avant, est d’être un acteur favorable à l’environnement. Tout d’abord, elle permet de réduire l’empreinte carbone due à la logistique et aux transports des semences grâce à l’unité de lieu. Par exemple, ceci évite donc à une semence d’être récolté dans le Tarn et Garonne, triée et traitée dans le Gard, distribuée dans l’Hérault et semée dans l’Aude. 

Une enquête terrain menée par ADquation à la fin 2011 début 2012, révèle que les agriculteurs estiment que la qualité de leurs semences fermières est très proche de celle des semences certifiées, mais très différentes en terme de coûts…

Les semences fermières représentent à ce jour près de 50% du marché national des semences. Les agriculteurs ont recours soit à leur propre savoir-faire soit à des trieurs à façon (TAF). Cet engouement progresse d’année en année et suscite un fort intérêt auprès du monde agricole.

Si cette pratique suscite autant d’intérêt auprès des agriculteurs français, c’est aussi par ce qu’elle semble être en phase avec les défis agricoles de notre temps, et qu’elle permet d’allier technicité, productivité et rentabilité.

Sur le plan réglementaire…

L’entreprise ABG Services possède tous les agréments conformément à la réglementation de la loi du 8 décembre 2011.
La loi du 8 décembre 2011 relative aux certificats d’obtention végétale légalise la pratique des semences de ferme sur des variétés nouvelles protégées par un COV. Cette autorisation est donne pour 21 espèces. Les agriculteurs qui font des semences de ferme sur ces variétés doivent payer une compensation financière aux sélectionneurs pour financer la création variétale. (Le montant de la rémunération peut être fixé par un contrat passé entre l’agriculteur et l’obtenteur par des accords collectifs ou interprofessionnels.)

Pour les variétés protégées de blé tendre, un accord interprofessionnel est signé depuis 2001 au sein de la section céréales du GNIS. Il prévoit une CVO (contribution Volontaire Obligatoire) versée sur la récolte de blé et destinée à financer la recherche variétale. Concrètement il s’agit d’une CVO  de 0,5€/t payée par l’agriculteur qui vend sa récolte à un collecteur. Les agriculteurs produisant moins de 92t à partir de leurs surfaces SCOP sont exonérés de CVO. L’agriculteur qui a acheté des semences certifiées, pour lesquelles le prix inclut déjà la redevance revenant à l’obtenteur, est remboursé de 2€/ qx de semences achetées.

De solides références

ABG Services réalise à ce jour plus 90 000 qx de semences par an.
Nous sommes fiers de compter plus de 1100 clients fidèles en France, certains depuis le début de notre activité.
La qualité et le sérieux de notre travail nous a valu des partenariats solides avec des négociants et des coopératives de renommé régionale.